Réglementation des canyons

Bien qu’étant une activité pouvant être pratiquée par tout le monde, la descente de canyon reste soumise à de nombreuses règlementations qu’il faut absolument respecter. Rappelons que le canyoning relève de la réglementation des « activités s’exerçant dans un environnement spécifique » . Par ailleurs, les règlement ation s s’appliquent surtout à la pratique encadrée.

Les règlementations en pratique encadrée

La pratique encadrée, c’est-à-dire accompagnée d’un moniteur, reste soumise à trois types de réglementations. La première règle , issue du code de la consommation, impose au club ou au moniteur une obligation générale de sécurité par rapport aux participants. La seconde règlementation, issue du code du sport et de l’éducation, se rapporte aux conditions d’exercice de la pratique encadrée. Enfin, la troisième, définie par le code du travail, exige que les équipements de protection individuel le (EPI) soient bien entretenu s et répondent à des règles techniques de fabrication . La revente d’un EPI ayant déjà servi est strictement interdite par la loi , en application au code du travail .

Toujours dans la pratique encadrée, les normes d’encadrements sont très strictes. Pour un groupe de mineurs, par exemple, la présence de deux encadreurs est exigée. Quant à l’âge des mineurs, il est fixé en fonction des clubs. L’UCPA limite l’âge minimum à 13 ans, tandis que la FFCAM autorise les groupes d’enfants entre 7 et 8 ans. En ce qui concerne le nombre de pratiquants , il sera déterminé en fonction des conditions de pratique et de différents paramètres comme le débit des rivières, la température de l’eau, la règlementation en vigueur, le niveau de discipline, ou encore le type de canyons .

Règlementations en pratique autonome et encadré e

Qu’il s’agisse d’une pratique encadrée ou non encadrée, il existe des normes déterminant les caractéristiques de descente en canyoning. On distingue deux types de canyons praticables : les terrains d’aventure et les terrains sportifs. Les terrains d’aventure englobent les gorges partiellement équipées tandis que les terrains sportifs regroupent les canyons équipés et entretenus selon les normes imposées par la FFME .

Même l’équipement est soumis à une règlementation rigoureus e lors d’une pratique encadrée ou non encadrée. La tenue et les équipements doivent effectivement être parfaitement adaptés aux différentes techniques de progression en canyon (randonnée pédestre, randonnée en apnée, sauts, toboggans…). Parmi ces équipements, on retrouve le c asque, la combinaison, les chaussures de marche, les chaussons, les cordes, les sangles, les mousquetons … Là encore, la revente ou reprise d’un équipement de protec tion individuelle est interdite .

Enfin, p our ce qui est de la progression dans les gorges , certains canyons doivent impérativement comprendre un panneau d’affichage décrivant les différents parcours possibles, le s informations météorologiques ainsi que les règlements en vigueur selon les régions , notamment pour les secteurs dépourvus de locaux .