Les sites touristiques du Gard

Situé entre le Grau-du-Roi et Malons-et-Elze, le département du Gard fait partie des plus beaux endroits du sud de la France avec ses innombrables sites touristique s et son paysage méditerranéen embelli par les quelques grottes et zones boisées accueillant une impressionnante biodiversité animale et végétale.

Les trésors historiques du Gard

Difficile de parler du Gard sans feuil leter les pages marquantes de son histoire . Dominé par le protestantisme depuis le 17 e siècle, le Gard fait effectivement face à de nombreuses agitations religieuses et politiques, ce qui n’a cependant pas pour autant influencé l’ essor industriel et économique de ce dernier. Le jeans, selon certaines légendes locales, a d’ailleurs vu le jour à Nîmes et servait de vêtement aux bergers cévenols. Mais, c’est e n flânant dans les quelques villages que vous pourrez explorer les quelques vestiges, témoins du passé de la région. Le musée de la Soie , siégeant à Saint-Hippolyte-du-Fort, vous en dira long sur l’histoire du textile . Quant au petit village d’Anduze, il vous transportera tout simplement vers une époque lointaine avec ses caveaux mégalithiques, ses vieilles églises datant du 17 e siècle et sa célèbre tour de Pézène construite au 13 e siècle. Localisé à une cinquantaine de kilomètres de la mer Méditerranée, le bourg d’Anduze prône à 120 mètres d’altitude et conserve quelques édifices historiques qui vous conteront leur histoire. La Tour de l’Horloge, construite durant la Guerre de Cent Ans ( au 14 e siècle ) , reste certainement l’un des plus beaux emblèmes du village .

Afin d’en savoir davantage sur le passé mémorable du Gard, rien de tel qu’un petit détour du côté du Musée du Désert , à quelques kilomètres de Mialet. Ce musée abrite en effet les vestiges du 16 e siècle, lorsque le protestantisme était banni du territoire français. Siégeant dans la demeure du chef camisard des Cévennes, le musée comprend plus de 2 000 objets appartenant aux huguenots et aux Protestants qui luttèrent vaillamment afin de préserver leur foi . En faisant un tour dans la maison, les férus d’histoire pourront avoir un aperçu de ce que fut la vie des habitants dans le temps des rois à travers les mobiliers anciens.

Le pont du Gard : vestige de l’époque romaine

Toujours sur le plan historique, le pont du Gard reste certainement le seul et unique témoin de l’époque glorieuse romaine. Considéré comme une magnifique œuvre d’art, ce pont a été effectivement édifié durant la domination romaine, durant le 1 er siècle. Ce dernier servait principalement à alimenter la ville de Nîmes en eau. Avec ses trois étages et son aqued uc atteignant les 50 km de long, le pont du Gard continue de fasciner les architectes du monde entier. Sachant qu’il a fallu plus d’un millier d’hommes pour édifier ce colosse en pierres de 275 mètres de long, pas étonnant si ce dernier figure parmi les plus beaux trésors de l’UNESCO, et ce, depuis 1985 .

Ne faisant désormais plus qu’un avec la nature, ce pont romain est rapidement devenu une source d’inspiration pour les artistes et un lieu de recueillem ent pour les randonneurs. Mais la richesse et la particularité du Gard ne se reflètent pas uniquement à travers ses vestiges historiques et ses vieilles villes et villages mythiques. En profitant d’une randonnée au cœur de ce paysage dominé par la garrigue , les visiteurs pourront apprécier la beauté et l’authenticité de cette régio n à travers ses site s naturels .

La bambouseraie : véritable havre de paix

Afin de pr ofiter pleinement d u paysage idyllique du Gard, rien de tel qu’un détour du côté de la fameuse B ambouseraie , situé à 2 km de la ville d’And u ze. Ayant vu le jour en 1856, la Bambouseraie apparaît telle une magnifique oasis de verdure s’étirant sur plus de 15 hectares. Calme et reposant e , cette surface boisée accueille d’innombrables bambous géants de 40 mètres de haut et de magnifiques jardins japonais qui vous transporteront loin du territoire français. Ce parc, inventé par Eugène Mazel, comprend également un splendide jardin floral abritant différentes espèces de plantes exotiques venant de l’Amérique du Nord, de la Chine, mais aussi de l’Himalaya. Il en résulte une magnifique composition florale occidentale et orientale qui enc hantera les botanistes en herbe !

Une petite balade en train

Après une halte dans la Bambouseraie, les friands de nouvelles découvertes sont invités à monter dans le petit train cévenol afin de découvrir les autres richesses naturelles et architecturales du Gard. Depuis le village d’Anduze jusqu’à Saint-Jean-du-Gard, en passant par la Bambouseraie, le petit train vous fera découvrir toute la richesse naturelle des Cévennes. La issé à l’abandon depuis plus de 10 ans, le petit train à vapeur repend du service à partir des années 5 0 avant de se transformer en transport touristique de 1982 jusqu’ à nos jours. Il a néanmoins conservé quelques vieux wagons, comme les voitures postales , qui font tout son charme .

Sur les 13 km séparant les deux villages, un paysage d’exception défile sous vos yeux ! Au milieu d’une nature semi-aride se dressent quelques tunnels , ponts et viaducs atteignant les 100 mètres de long. Après avoir traversé la fameuse « Porte des Cévennes » , le voyageur pourra aisément immortaliser les rochers de Saint-Julien et tomber en admiration d evant les collines de Peyremale, terres sauvages de Générargues et les collines verdoyantes de Saint-Jean-du-Gard .

Sortie nature dans le Gard

La découverte des trésors naturels et des sites historiques du Gard peut également se faire d’une autre manière. Outre le train, les passionnés de randonnée, de descente en canyoning et d’escalade pourront effectivement se lancer à l’assaut des quelques sites naturels qui font également la particularité de la région. Pendant que les randonneurs parcourront les sentiers de randonnée s’étirant sur plus de 3 000 km , les friands d’escalades se délecteront de la nou velle aventure qui les attend du côté du mont Aigoual , haut de 1 567 mètres , et son panorama d’exception donnant sur les Cévennes . Même les amateurs de canyoning trouveront leur bonheur au cœur des gorges du Tapoul et ses marmites de géants. Bref, c’est u ne aventure palpitante, sportive et enrichissant e qui attend les amateurs de grands espaces et de grandes évasions !