Le Mont Aigoual

Localisé au sud du Massif Central, le mont Aigoual domine et fait la fierté du Parc national des Cévennes. Dominant les hauts plateaux cévenols, le mont Aigoual abrite également d’incroyables réserves minérales et végétales qui feront le bonheur des géologues et botanistes en herbe . < /p>

Les trois sommets de l’ Aigoual

S’élevant à 1 565 mètres d’ altitude entre le département du Gard et de la Lozère , le mont Aigoual se dessine tel un immense plateau de 3  km 2 agrémenté de trois pics. Le pic le plus élevé, connu sous le nom de pic de la Fageolle , atteint les 1 555 mètres d’altitude et domine le sud-est du plateau. Du côté du Gard se dresse la Tourette de Cassini culminant à 1 565 mètres et demeure le plus haut sommet de la région . C’est d’ailleurs sur ce pic que se trouve l’observatoire météorologique du Gard , construit vers la fin du 19 e siècle . Quant au signal de l’Aigoual, haut de 1 564  m d’altitude, il se situe dans le département de la Lozère et rivalise avec le mont Lozère qui culmine à plus de 1 699 mètres. Trois sommets qui font du mont Aigoual un site remarquable avec son panorama exceptionnel, s on paysage unique et son climat qui ont inspiré plusieurs écrivains comme Jean-Pierre Chabrol .< /p>

La particularité du mont Aigoual

Avant d’en dire davantage sur les atouts majeurs du mont Aigoual, il est intéressant de faire un bond vers le passé et d’en savoir un peu plus sur les origines de ce massif. Le massif de l’Aigoual a vu le jour durant l’ère paléozoïque, il y a de cela 330 millions d’années. Constitué princi palement de roches granitiques et de mica schiste affleurant le sommet , le mont Aigoual s’agrémente de pentes escarpées abritant une formidable réserve minérale . Vestige de la forma tion géologique des Cévennes, la naissance du mont Aigoual a pour ainsi dire favorisé la formation des roches métamorphiques .< /p>

D’autre part, l’apparition du mont Aigoual, imposante barrière naturelle, a également donné naissance au fleuve Hérault qui traverse le bourg de Valleraugue , point de départ pour rejoindre l’observatoire du Gard . Mais ce qui distingue surtout le mont Aigoual, c’est la variation climatique qui régit le sommet du massif. C’est en effet au mont Aigoual que se rencontrent le climat méditerranéen et le climat océanique. Une particularité qui fait que le mont Aigoual demeure l’une des zones les plus arrosées du territoire français. En hiver, entre novembre et avril, le sommet se retrouve sous un manteau de neige qui transforme le paysage en une véritable œuvre d’art .< /p>

Un paysage et un panorama d’exception

Si en hiver, le sommet de l’Aigoual se retrouve sous la neige, en été, c’est un autre monde qui apparaît sous nos yeux. Le mont Aigoual et ses alentours se parent en effet d’un paysage verdoyant dominé, sur le versant sud, par une épaisse forêt. Sillonné par de nombreux sentiers de randonnée, le mont Aigoual offre également un panorama d’exception qui enchantera les amateurs de grands espaces .< /p>

Au sommet, on peut en effet apercevoir les Causses et le s canyons de la Jonte, du Tarn et de la Dourbie à l’ouest et au nord-ouest . Une grande partie du territoire du sud de la France est visible depuis le sommet, avec, au sud, la mer Méditerranée à perte de vue. À l’est se dessinent le mont Ventoux, le massif du Parpaillon ainsi que la montag n e Sainte-Victoire, également connue sous le nom de pic Saint-Loup. En se tournant vers le nord, on peut aisément apercevoir le mont Blanc , le Grand Paradis et le mont Viso , se dressant majestueusement sur le territoire italien. Bref, le mont Aigoual offre certainement l’un des plus beaux et époustouflants panoramas de France  !