Le massif du thaurac

Surplombant la vallée de l’Hérault, le massif du Thaurac reste sans aucun doute la destination rêvée des amoureux de sortie en pleine nature. Avec sa forme triangulaire et ses innombrables grottes, le Thaurac a effectivement de quoi ravir les petits curieux et aventuriers qui apprécient les longues balades sportives.

Une véritable mine d’or

Se dressant à environ 500 mètres d’altitude au-dessus du fleuve l’Hérault , le massif du Thaurac a énormément à offrir aux ferratistes et grimpeurs chevronnés . Ento uré de nombreuses falaises, le massif offre en effet la possibilité aux amateurs d’escalade de parcour ir plus de 610 itinéraires . Accessible depuis plusieurs sentiers de randonnée , le massif apparaît tel le une immense masse de calcaire de 5 km2 qui réserve également quelques su rprises aux géologues en herbe. Il s’ agrémente en effet de nombreuses cavités et grottes impressionnantes . En 1983 ont été répertoriées plus de 210 cavités dont l es plus célèbre s reste nt la fameuse grotte des D emoiselles et l’ Aven des L auriers, vestiges de l’époque M i o -pliocène .

Les grottes célèbres du Thaurac

La grotte des Demoiselles , considérée comme la plus grande cavité du Thaurac , fait certainement la ren ommée du massif du Thaurac avec son long tunnel de 150 m, creusé par l’homme à plus de 270 mètres d’altitude afin de faciliter l’exploration de la grotte. Relatant l’histoire géologique du massif, la grotte des D emoiselles fascine également par ses nombreuses salles, comme la Salle de la Vierge ou encore la grande salle atteignant les 40  m de haut, et les incroyables concrétions qu’elles abritent . Pour les passionnés du monde animal et végétal, la grotte des Demoiselles s’appar ente à un petit jardin d’éden accueillant quelques plantes semi – exotiques et servant de refuge à de petits oiseaux tel que le martinet à ventre blanc .

Parallèlement, l’Aven des Lauriers, une autre célèbre cavité du Thaurac , offre également aux amateurs de nouvelles découverte s une autre image de ce splendide plateau du sud des Cévennes . S’ouvrant sur un immense orifice, la Cheminée des Lauriers, cette cavité comprend un no mbre impressionnant de galeries qui relatent le passé géologique de cet ilot calcaire .

La géologie du massif du Thaurac

C’est en effet à travers les innombrables grottes parsemant le massif et les falaises environnantes que les passionnés de géologie pourront en savoir davantage sur l’histoire de ce fabuleux plateau cévenol. Ce dernier se compose de calcaire datant du jurassique supérieur , aussi connu sous le nom d’ Oxfordien . Sur l es rives de l’Hérault, on peut aisément observer sur les falaises les plissements de l’ Ox fordien- Rauracien résultant de la compression du calcaire suite à la pression du faisceau cévenol, également appelé Faille des Cévennes .

En ce qui concerne les grottes, celles-ci datent du M io -pliocène , durant l’ère tertiaire , et du P lio – quaternaire . S’ouvrant majoritairement sur le plateau par différents avens, comme l’Aven des Lauriers ou l’aven de la Cha rbonnière, les grottes nées du M io -pliocène s’agrémentent généralement de puits et de plusieurs grandes salles abritant de gigantesques draperies comme la grotte des Demoiselles. Les cavités P li o -quaternaire s , quant à elles, ressemblent davantage à des réseaux inférieurs donnant accès à la nappe karstique du Thaurac . Ces cavités , raccordées au niveau du fleuve , jouent le rôle de point de convergenc e des circulations souterraines .

Bref, chaque grotte et chaque falaise dévoilent un peu plus l’origine et la structure géologique du massif. Un immense plateau cal caire particulièrement fracturé e t karstifié colonisé par l a garrigue et les chênes verts qui donnera du fil à retordre aux grimpeurs et offrira de nouvelles découvertes aux naturalistes et géologues en herbe .