Equipement dun canyon

Afin de faciliter la progression en canyoning , les canyons doivent être équipés selon un cahier des charges défini par le Comité Départemental de Pilotage du Canyonisme (CDPC) . L’ équipement ou le rééquipement d’un canyon doit surtout permettre aux pratiquants de s’entraîner ou de descendre les gorges dans les meilleures conditions .

Pourquoi équiper un canyon  ?

Le canyoning regroupant différentes techniques de progression (escalade, descente en rappel…), le type de matériel utilisé doit impérativement être adapté à chaque activité. C’est la raison pour laquelle d es équipements s ont posés le long du canyon, du haut vers le bas, par un groupe de professionnels de l’encadrement. Chaque équipement sera installé sur un point stratégique afin de faciliter la progression en canyon. En ce qui concerne les normes d’ équipement, elles déterminent le type d’ équipement à poser sur le terrain ainsi que les endroits précis où ser a installé le matériel .

La pose et les normes des points d’amarrage

L’équipement d’un canyon consiste principalement à installer des points d’amarrage à l’aide de matériel s spécifique s en inox  : broches, maillons rapides, système d’expansion (goujons pour les roches calcaires), chaînes conçues pour résister à l’oxydation , plaquettes .. . Ces points d’amarrage assureront la fixation de la corde et permettront une descente en rappel sécuri s ée .

Quant à l’emplacement et le nombre de ces scellements en inox, il s seront déterminé s sur place. Généralement, trois points d’amarrage sont nécessaires au départ des relais ou rappels afin d’optimiser le déplacement en groupe. Pour ce qui est des mains courantes, deux points d’ amarrage seront installés sur une même horizontale au départ et à l’arrivée de main courante. Ces points devront néanmoins être différen c iés des relais et départs en rappel . Parallèlement, l ’équipement sera positionné hors de l’eau (pour les débutants) ou au plus près de l’eau pour les sportifs. Cependant , chaque équipement devra soigneusement être installé d ans une zone protégée des crues et des chutes de pierres tout en respectant l’environnement et les autres itinéraires .

Notons qu’ avant la pose des points d’amarrage, une autorisation d’aménagement devra être délivrée par les collectivités territoriales ou bien la commission départementale des espaces sites et itinéraires. D’autre part, tous les points récemment posés seront signalés par des affichettes colorées mentionnant la date de pose ainsi que la date limite d’utilisation. Enfin, le matériel utilisé doit se conformer aux exigences de la norme européenne .